Epuisement professionnel Burnout


Conséquences économiques du stress au travail

Le coût du stress en France

D'après l'INRS le coût du stress publiée en janvier 2010 est de 2 à 3 milliards €, alors qu’en 2000 il était évalué entre 0,8 et 1,6 milliard d’euros. Au-delà du motif éthique, le stress a un coût économique massif, et sans doute croissant.

Le stress au travail en chiffres

50% à 60% de l'absentéisme en Europe a pour origine le stress. C’est le problème le plus important après le mal de dos.

3,2 millions d’actifs en France serait en risque élevé d’être victime d’un burnout (syndrome d'épuisement professionnel) – Etude Cabinet Technologia Janvier 2014.

3 à 4 % du PIB des pays industrialisés, c'est le coût économique du stress évalué par le Bureau International du Travail (arrêts maladie, perte de productivité, décès prématurés, médicaments,)

10.8 milliards € c'est le coût des arrêts de travail en 2018, en France, .

6 % des salariés s’affirment engagés au travail, c’est-à-dire très impliqués à la tâche et enthousiasmés par leurs missions professionnelles. Selon les résultats du dernier sondage de l’institut de sondage américain et cabinet de conseil Gallup en février-mars 2018 (www.gallup.com) sur l’engagement des Français au travail.

1/3 des Français actifs déclarent ne rien mettre en œuvre pour lutter contre le stress, le considérant comme une fatalité

37 % des salariés se disent très fatigués. Les personnes stressées ont déclaré avoir ressenti un ou plusieurs symptômes parmi lesquels : des tensions musculaires (29 %), des troubles du sommeil (25 %), de l’anxiété (25 %), une baisse de vigilance (12 %), D’après la Fédération Française de Cardiologie, «La corrélation entre le stress et les maladies cardio-vasculaires est aujourd’hui clairement démontrée» (Dr Jean-Pierre Houppe)